Oct 24

Luc Bomard est allé retrouver Joël

Luc Bomard

Luc, à la droite de Martine Billard à Chasseneuil/Bonnieur

Luc était retraité et ce qui le caractérisait c’était sa force de conviction et sa discrétion. Il était d’une fiabilité à toute épreuve et d’une gentillesse hors normes.

Adhérent du PG, très rapidement en 2009, il s’y reconnaissait dans ses combats écologistes (depuis longtemps) et sociaux, mais aussi dans la Sixième République, même si son fond anarchiste lui intimait d’être toujours méfiant avec le pouvoir.

Proche d’ATTAC et syndiqué à la CGT quand il était salarié, il était de tous les combats altermondialistes (NDDL) et de toutes les manifs.

La crémation se fera au crématorium de Limoges (Landouge), à 13 h, Mercredi 26/10

Par avance, merci de votre présence pour les Camarades qui le peuvent.

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1389

Oct 16

Convention de la France insoumise à Lille Vidéo des 2 jours

phy france insoumiseSamedi 15 octobre

15 et 16/10 – Déroulé de la Convention

Samedi

13:30

Début du direct vidéo

14:00

Ouverture de la Convention

14:45

Faire face à l’urgence démocratique

16:00

Cogitation insoumise : comment convaincre le plus grand nombre ?

16:50

Faire face à l’urgence sociale

18:30

Cogitation insoumise : comment permettre à toutes et tous de s’impliquer dans la France insoumise ?

19:00

Faire face à l’urgence écologique

19:45

Cogitation insoumise : comment avoir 577 candidat.e.s insoumis.es aux élections législatives ?

Dimanche

9:00

Fin de la consultation sur les mesures symboliques de l’Avenir en Commun

9:45

Choisir la paix et le progrès humain

10:40

Une campagne pour fédérer le peuple

11:30

Discours de clôture

Tous les documents sont en ligne

Dimanche 16/10/2016

« Le monde appartient à ceux qui n’ont rien. » (Maurice Carême)

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1379

Oct 13

L’honneur de la France est d’être un pays d’accueil !

« Notre ville va accueillir des réfugiés (5 d’après les informations données par le Maire et l’adjointe chargée de ces questions). Nous souscrivons totalement à cette démarche, sans restriction. Nous appelons la population à leur venir en aide, une fois arrivés, à leur faciliter les choses, à les accueillir chaleureusement comme le peuple français sait le faire. » Écrivions-nous, dans un communiqué du 30/09/2016.

Nombreux sont les citoyens qui nous ont fait savoir combien ils étaient d’accord avec les valeurs que nous défendons. Malheureusement, racistes et xénophobes de tous poils ne sont pas morts et, si des fois on en doutait le « FHaine », lui a de l’appétit…

Pour en juger, il suffit de mettre les 5 réfugiés que Cognac doit accueillir en regard de la manifestation départementale des tenants de la France fermée, sectaire, intolérante, largement proposée à tous ceux qui se complaisent dans les caniveaux de la région. Les rats les accompagnent, mais la peste sera pour eux !

Face à cette peu glorieuse grande première, nous le savons, les citoyens de Cognac sauront, face à eux porter haut l’honneur de notre pays. Nous le savons, ils seront nombreux, très nombreux à venir brandir leurs pancartes pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés qui ont suffisamment souffert comme ça. Ils viendront clamer avec force et conviction combien notre pays reste Le pays des droits de l’Homme, la terre d’accueil de tous les persécutés de tous les pays où la barbarie, l’autoritarisme les force à prendre la route de l’exil, alors que du plus profond de leur être, ils ne souhaitent qu’une chose : RESTER AU PAYS.

Dans ces graves circonstances, nous appelons nos Camarades du PCF, du PS, du NPA, d’EELV, toutes les composantes du Front de Gauche, le mouvement syndical, le tissu associatif, tous les républicains, les progressistes, tous ceux qui représentent la vitalité démocratique de notre patrie à se rassembler pour dire NON à la xénophobie, au racisme le plus primitif et clamer haut et fort notre soutien et notre aide à ces réfugiés qui souffrent et connaissent malgré eux le douloureux exil.

Citoyennes, citoyens de Cognac et d’ailleurs venez balayer la vague brune, sombres souvenirs d’une période douloureuse de l’Histoire d l’Europe, qui prétend déferler sur notre ville en rejoignant la manifestation de tous ceux qui croient en la démocratie, la justice, le partage et l’internationalisme.

Rejoignez-nous pour écraser l’arbitraire et l’obscurantisme à :

La manifestation des justes 
le samedi 15 octobre à 9 h

Cour du musée de Cognac

Pour ceux qui n’auraient pas le temps de préparer leur pancarte, rendez-vous à 9 h, Théâtre de verdure du Jardin public, avec vos cartons et vos gros feutres pour les confectionner collectivement. 

Pour tousne vous rendez pas directement sur la manifestation Place d’ArmesRassemblement général, à 9 h, dans la cour du musée. Sur place, tous ensemble, nous aviserons de la suite du mouvement.

Le Comité Local du Parti de Gauche de Cognac -Les insoumis au château – Cognac – JLM2017
                                         

Nous joignons un document que nous ont communiqué les Antifas.

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1373

Oct 10

Oui le bio, c’est possible ! L ‘avenir c’est une agriculture paysanne à échelle Humaine 1/2

Le 24/09, à Chasseneuil sur Bonnieure, le Parti de Gauche invitait
à la réflexion à partir de deux témoignages
Oui le bio, c’est possible ! Le productivisme, ça n’est pas fatal !
L ‘avenir c’est une agriculture paysanne à échelle Humaine

Cette journée de travail, dont le thème était l’agriculture biologique, était résolument placée sous le signe des témoignages. Sans doute est-ce pour cette raison que le débat a été riche.

Matin

Être jeune et installer une exploitation agricole

Comment 11 jeunes s’installent au sud de la Haute-Vienne sur une exploitation de 83 ha acquise avec l’aide de l’association Terre de Liens, produisent pain, bière, fromages de chèvre et de vache, légumes et viande de porc, le tout en conversion bio et vente en circuits courts. Ils sont en voie de dégager 10 salaires.

SONY DSCThomas Gibert, après la présentation de la journée faite par Elisabeth Guimard (Maire PG de Saint Mary), jeune agriculteur limousin, exploite une ferme collective, La Tournerie (haute Vienne), de 83 ha avec dix de ses confrères. L’aventure a commencé il y a un an et ils s’en sont donné quatre pour parvenir à dégager un Smic pour chacun.

Maraîchage, produits laitiers, pain, bière artisanal, élevage (porcs, vaches et chèvres), culture d’oléagineux constituent leur palette d’intervention. Tous leurs produits sont transformés et vendus dans le magasin de la ferme, le marché et, récemment, par l’intermédiaire d’une AMAP qui s’adresse, notamment à des étudiants. Ils fournissent également la restauration collective des environs immédiats. Autant dire qu’ils fonctionnent en circuit court à 100%.

La ferme est autonome parce qu’elle fonctionne selon un système circulaire, Ainsi les paysans maitrisent tous les intrants. Les protéines données aux animaux sont intégralement produites à la ferme, grâce à la culture des oléagineux.

Comment tout cela s’est-il mis en place ?

Le patrimoine bâti (deux maisons et diverses dépendances agricoles) a été acquis par le collectif au travers d’une société civile immobilière (SCI) constituée pour l’occasion. Les terres, quant à elles,ont été achetées par la Foncière Terre de Liens, grâce à l’épargne de citoyens récoltée à travers la mobilisation locale. Bien entendu Terre de Liens est une association participative.

C’est grâce aux propriétaires précédents qui, par leur volonté de conserver l’entité de la ferme ont résisté aux demandes d’agrandissements d’agriculteurs voisins, que l’installation des fermiers est possible. La transmission est réalisée en concertation (foin le premier été, planification des assolements, connaissance de la ferme). A ce propos, dans les 5 ans à venir, 30% des paysans en Limousin partent à la retraite. C’est donc un vrai enjeu que les terres ainsi libérées n’aillent pas vers les grandes propriétés.

Le travail d’équipe des 11 membres du collectif sont répartis sur les différents ateliers de la ferme. Ce mode de fonctionnement favorise l’entraide et permet de répartir les astreintes (1 week-end sur 11 est pris par le travail), de mutualiser le matériel et la commercialisation afin de dégager du temps pour améliorer la performance du système. L’organisation en GAEC (Groupement d’Exploitation En Commun) est avantageuse pour l’agriculture. Ils participent au CUMA (Coopératives d’Utilisation de Matériels Agricoles).

Actuellement l’équipe travaille sur la production d’énergie propre à la ferme (Enercoop) et la récupération de la chaleur produite par les eaux chaudes de la brasserie.

L’intégralité de l’intervention de Thomas Gibert (Ferme Collective de la Tournerie, Cussac-Bonneval 87) : 11 minutes

Le débat : 37 minutes

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1297

Sep 21

L’ubérisation, ou la tentative d’un suicide social collectif imposé…

 Danielle Simonnet est Conseillère de Paris et Coordinatrice du Parti de Gauche
Cliquez sur la photo pour accéder à l’article de son blog
https://blogs.mediapart.fr/danielle-simonnet/blog/200916/l-uberisation-ou-la-tentative-d-un-suicide-social-collectif-impose

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1295

Août 23

Transition Écologique : samedi 24/09 à Chasseneuil-sur-Bonnieure

Journée d’information et de débat sur la Transition Écologique
organisé par la Parti de Gauche Charente

AGRICULTURE, ÉNERGIES RENOUVELABLES
LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ON S’EN OCCUPE ?

Samedi 24 septembre 2016, de 9h15 à 17h
Salle Municipale (10 rue de la Bonnieure) à Chasseneuil-sur-Bonnieure
Carte : http://osm.org/go/0AEmUtCPo-?m=

  • Martine Billard

    Martine Billard

    Programme

  • 9h15 Accueil des participants
  • 9h30 Ouverture des travaux
  • 9h45 Témoignage : Thomas Gibert, agriculteur
 :
    Etre jeune et installer une exploitation agricole
  • 10h30 Témoignage : Jean-Jacques Catrain, Maire de Alloue (16) et Christian Leduque, agriculteur
 :
    Quels outils pour favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs ?
  • 11h45 Synthèse : Philippe Dauriac, membre du Parti de Gauche Charente
  • 12h30 Apéritif et Pique-nique participatif
  • 14h30  Intervention : Martine Billard, secrétaire nationale à l’écologie du Parti de Gauche
  • 16h30 Synthèse et conclusions

Cette journée est ouverte à tous.

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1283

Août 23

Transition écologique : samedi 24/09 à Barbezieux (ciné-débat)

Samedi 24 septembre 20 heures 30, Le Club Barbezieux

« ciné-débat » en présence de Philippe Lavé, maire-adjoint d’Ungersheim
Qu’est-ce qu’on attend ?
(film-documentaire de Marie-Monique Robin)

Soirée organisée par Les Bonimenteurs, Barbezieux en transition et Attac16 Barbezieux,
dans le cadre de la Journée de la transition citoyenne
« Qu’est-ce qu’on attend? raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.« 

« Qui aurait cru que la championne du monde des villes en transition est une commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement de la transition qui le dit ! Bienvenue à Ungersheim ! »

« La transition énergétique et la lutte contre le changement climatique ne se feront pas sans une transformation des comportements de chacun et sans une réorientation des actions des entreprises, des villes et des États. Ce film de Marie-Monique Robin aborde cette question à partir de l’exemple d’Ungersheim, « un modèle de la transition écologique vers l’après-pétrole ». La transition, fruit d’une rencontre entre la volonté des individus de repenser leur mode de vie et celle des autorités publiques de stimuler les initiatives. »

« Alors que le climat déraille, que les ressources naturelles s’épuisent et que les inégalités s’envolent, une petite commune alsacienne montre qu’un autre monde est possible ici et maintenant. Ungersheim est considérée comme un modèle de la transition écologique vers l’après-pétrole. Grâce à un programme baptisé « 21 actions pour le 21e siècle » mené par la municipalité, les habitants ont développé des actions collectives et individuelles pour vivre autrement.

Une histoire exemplaire qui montre que la transition vers une société plus durable et décarbonée est l’affaire de tous et qu’elle est le fruit d’une rencontre entre la volonté d’individus de repenser leur mode de vie et celle des autorités publiques de stimuler les initiatives. À un moment où prévalent la morosité et l’inquiétude face aux crises économique, sociale et environnementale, le film est une vraie bouffée d’air et d’espoir. »

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1289

Juin 06

Hollande, Valls et les ministres : les 40 personnes qui bloquent le pays (vidéo)

Jean-Luc Mélenchon Chez Jean-Jacques Bourdin le 06/06/2016

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1279

Juin 04

Jean-Luc Mélenchon : « Je vous donne rendez-vous dimanche, place Stalingrad, à 14 h »

Ce dimanche 5 juin est organisé à Paris un défilé de la France insoumise. Il se déroulera à 14h place Stalingrad. Pour en savoir plus sur cet évènement, cliquez ici.

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1276

Juin 03

Loi Travail : Action à Robion – Charente Libre

Loi Travail

Loi travail: une quarantaine de manifestants à Rabion "pour entretenir la flamme"

Loi travail: une quarantaine de manifestants à Rabion « pour entretenir la flamme » – Photo A.K

Par charentelibre.fr, publié le 2 juin 2016, modifié à 10h13.

Les premiers manifestants étaient arrivés des 6h du matin. Les derniers sont repartis vers 9h45. Une quarantaine de manifestants CGT, Solidaires et FO se sont une nouvelle fois mobilisés contre le projet de Loi travail, ce jeudi à l’entrée de la zone de Rabion, à côté du magasin Easy Cash.

Même peu nombreux, ils veulent « entretenir la flamme », contre une loi « qui va tous nous tirer vers le bas », craignent les manifestants. Comme ce jeudi à Rabion, ou le mercredi 8 juin prochain aux Ciments Lafarge. Avant la grande manifestation nationale prévue à Paris le 14 juin où se rendront de nombreux Charentais. « Aujourd’hui, c’est un petit footing avant le grand marathon du 14 juin. Il faut tous aller à Paris pour faire retirer cette ce projet de loi, insistent Patrick Gardin, le secrétaire général de l’union départementale FO, et Claude Billerot, retraitée hospitalière FO. Hollande a lâché pour les enseignants, pour les chercheurs. C’est la preuve qu’il n’est pas si bien dans ses godasses. Il craint une contagion à toutes les professions. »

Lien Permanent pour cet article : http://16.lepartidegauche.fr/?p=1269

Articles plus anciens «